CHEIKH ABDOU RAHMANE LO, L’ASTRE DU SAVOIR ET DE LA FIDÉLITÉ !

Cheikh Abdou Rahmane Lo était fidèle à Serigne Touba , voire il était la fidélité incarnée, non seulement dans la transmission du Coran, mais aussi il était le modèle parfait dans la dévotion exclusive à Dieu. Aussi, longtemps qu’il a vécu sur terre, il s’était consacré à l’enseignement, à l’éducation tout en demeurant dans une rectitude exclusive en servant l’Islam en conformité avec la Loi et la tradition prophétique.

Cheikh Abdou Rahmane avait choisi et préféré de servir l’Islam par le biais du Coran et la science. Il s’était investi dans la fonction de serviteur du livre sacré. Ainsi, il ne fait aucun doute qu’il a préservé et protégé ce livre sublime dans les mémoires de milliers de gens. Et en première ligne, ma famille de Serigne Touba. Aucune fonction ne peut être plus sublime que la transmission du Coran.

Cheikh Abdou Rahmane transmettait non seulement le Coran, mais aussi les traits de l’architecture puissamment ordonnée et savamment distribuée du Coran et faisait découvrir à ceux qu’il apprenait toute la dimension allusive du texte coranique. Il connaissait le sens des mots, des versets et passait facilement d’une considération juridique à un aperçu mystique, d’une explication linguistique très poussée à des applications rituelles ou morales pratiques. Il connaissait le texte par son ordre , son intérieur, ses coins et recoins selon lesquels ce texte exceptionnel était distribué. Un homme de beauté qui connaissait un texte de beauté !

Cheikh Abdou Rahmane était aussi un homme de lettre qui a matérialisé par les lettres l’Unicité de Dieu. Combien de générations dans la Mouridiyya a-t-il formé ? Encore qu’il ne s’était t jamais limité seulement à la transmission de la science mais, une science avec tous les domaines et spécialisation qu’elle comporte avec l’échelle par laquelle on peut gravir jusqu’à la connaissance de Dieu, et conséquemment jusqu’à Sa crainte, puis finalement jusqu’à la soumission à Son ordre et à Son autorité par le biais de l’Islam, lequel fut transmis par l’ensemble des envoyés et prophètes.

Cheikh Abdou Rahmane avait toujours consacré son attention sur une seule chose : le rapprochement de Dieu par un surcroît d’observation intègre de Son ordre, de soumission à Son autorité et de renoncement à ce qu’Il déconseille ou interdit. Pas un jour il ne se reposait, pas une nuit il ne dormait. Il n’a jamais laissé un instant de sa vie sans le mettre à profit par une action utile. Il œuvrait sans relâche au point qu’il s’était débarrassé de toutes les impuretés. C’est ainsi que son cœur était devenu le lieu des épiphanies et des manifestations de grâce.

Ainsi, ceux qui l’avaient côtoyé, ont pu lire sur son visage, sur ses cheveux blancs, les traces de ses efforts, de ses activités et de ses œuvres louables et agrées de Dieu. Il est toujours resté la même personne tournée vers Dieu, l’Unique Agent, Lequel se tient derrière les causes. Essaie de lire son parcours, tu verras un homme en pleine harmonie avec sa nature et sa condition humaine, et les états de contemplation et d’observance de Dieu. Il était constant, régulier, doué, patient et brave dans l’adoration de Dieu et dans le service à son guide spirituel. Il s’était toujours conformé à la conduite de Serigne Touba. C’est pourquoi il n’est jamais sorti de la norme. Il était en harmonie, conforme avec l’orientation vers laquelle Serigne Touba avait inscrit sa démarche.

Mouhamadou Moustapha Diop