Congrès sans débat : Aminata Mbengue Ndiaye rétablit la vérité

23 ans après, Aminata Mbengue Ndiaye reparle du « congrès sans débat » au cours de laquelle Ousmane Tanor Dieng a été mis en scelle par le Président Abdou Diouf, contre feu Djibo Kâ et Moustapha Niasse.

«Le congrès sans débat, ça n’a jamais existé. En 1996, ce sont les 46 coordinations du pays qui avaient choisi Tanor comme Premier secrétaire du Parti socialiste», déclare-t-elle dans les colonnes du journal Le Quotidien.

La secrétaire générale adjointe du Parti socialiste s’exprimait en marge de la cérémonie de présentation de condoléances à la famille de Tanor. «À l’époque, ajoute-t-elle, chaque coordination avait 200 membres.»