Coupe du monde 2022: les réformes du Qatar « en échec » – Amnesty International

Une étude du groupe de défense des droits de l’homme a révélé que les efforts déployés par les autorités de l’État du Golfe pour protéger les droits de deux millions de travailleurs migrants « étaient nettement en deçà ».

Amnesty a déclaré que « des mesures importantes » visant à améliorer les droits des travailleurs avaient été franchies depuis la signature d’un accord avec l’Organisation internationale du travail (OIT) des Nations Unies en 2017.

Mais dans un rapport de 19 pages intitulé « Reality Check », le chien de garde a averti qu’il restait « encore beaucoup à faire » et que les travailleurs étaient toujours victimes « d’exploitation et d’abus ».

Dans un communiqué, la FIFA, l’organe directeur mondial du football, a déclaré qu’elle « se félicitait des mesures importantes prises ces derniers mois par le gouvernement du Qatar pour réformer ses lois sur la protection des droits des travailleurs ».

« Nous partageons le point de vue d’Amnesty International selon lequel le gouvernement du Qatar doit encore mettre en oeuvre les engagements pris en faveur d’une réforme globale de la main-d’œuvre. »