COVID-19 AU SÉNÉGAL : COMMENT ARRÊTER LA MORTALITÉ ?

La mortalité augmente de façon très inquiétante en ce moment au Sénégal et elle n’épargne aucune couche socio-économique et professionnelle : dignitaires religieux, cadres, hommes politiques, opérateurs économiques et personnes anonymes etc…
Personne n’est à l’abri.
Elle continue de frapper très majoritairement à quelques rares exceptions près, la même catégorie de personnes fragiles vulnérables : âgées de plus de 60 ans avec des comorbidités, des pathologies chroniques qui décompensent et parfois responsables de décès sans qu’il y ait infection à Covid associée, par défaut de prise en charge.

Rejeter la responsabilité de cette mortalité galopante exclusivement sur les populations fragiles qui rechignent à aller à l’hôpital est une façon de se soustraire à ses responsabilités et est inadmissible.
Ceci est la conséquence d’une stigmatisation qui fait suite à une mauvaise gestion et une communication chaotique.

Les nouvelles mesures annoncées qui comportent de la coercition ne sont pas opportunes.
En matière de santé publique l’objectif doit être la persuasion pour obtenir l’adhésion des populations et le recours à la force et aux mesures coercitives est un échec.

Nous proposons ici des solutions concrètes parfaitement réalisables à mettre en œuvre très rapidement pour protéger de façon effective et efficace les personnes âgées vulnérables qui continuent à payer le plus lourd tribut à cette maladie et freiner la mortalité.

Dans l’espoir d’être entendu cette fois ci nous réitérons notre position de tous les jours depuis le début : oublier les jeunes et se concentrer sur les personnes âgées fragiles, aller vers elles dans les quartiers avec des caravanes itinérantes, les consulter pour équilibrer leurs pathologies chroniques, leur fournir les médicaments nécessaires, les dépister, hospitaliser préventivement les cas positifs avant aggravation, mettre à l’abri les cas négatifs et leur donner les moyens de protection (masques en quantité, gel hydro alcoolique, médicaments pour leurs pathologies chroniques) et les sensibiliser fortement aux mesures barrières.

Voilà notre modeste contribution.
Lorsqu’on se trompe de bonne foi de stratégie, le reconnaître humblement et rectifier le tir à temps avant qu’il ne soit trop tard est un signe de grandeur et de sens des responsabilités.
Chercher des bouc émissaires sur qui rejeter ses propres fautes est une fuite de responsabilité.

La Covid est une réalité : nous la vivons au quotidien dans sa forme la plus hideuse.
À bon entendeur….
Dieu preserve le Sénégal amine 🙏

Mouhammadou Mansour Diop