David Hallyday: « Ce n’est pas en un an qu’on fait son deuil »

Le chanteur s’est confié pour la première fois, un an jour pour jour après le décès de son père. Un an après la disparition de Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017 des suites d’un cancer, son fils, David, s’est confié au micro de Nikos Aliagas sur Europe1. Si pour lui, Johnny était évidemment « d’abord un père », « pour les gens, il était et demeurera un symbole dans la musique française. J’ai toujours été très fier de ça. Il y a vraiment un respect par rapport à lui, et beaucoup d’amour.

Ça, c’est formidable ».ù

« Toutes les personnes concernées par la même chose savent que ce n’est pas en un an qu’on fait son deuil, ça prend du temps », a-t-il déclaré. C’est notamment pour cette raison qu’il a dédié l’entièreté de son nouvel album, baptisé « J’ai quelque chose à vous dire », à son père. « L’amour qui nous tient tous, c’est un thème universel. C’était important de lâcher ce que j’avais sur le cœur. La musique sert à ça, à dire les choses, à respirer », a-t-il expliqué.

Grâce à cet album, et à la tournée qui va suivre, David Hallyday espère pouvoir tourner la page plus facilement. « Mais c’est sur la longueur que les choses s’apaisent », a-t-il ajouté, avant de conclure: « Il est dans mon cœur, et pas seulement le mien. Il est omniprésent, comme il l’a été dans la vie ».

Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be