Des ex-rebelles congolais rentrent chez eux en provenance d’Ouganda

Le gouvernement ougandais a rapatrié 70 anciens rebelles congolais et leurs familles, a déclaré le ministère des Affaires étrangères, cité par le ministère des Affaires étrangères.

Il ajoute que les ex-rebelles s’étaient portés volontaires pour rentrer chez eux cinq ans après leur défaite.

Ils avaient tous appartenu à un groupe rebelle appelé M23.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères ougandais, Moses Kasujja, a déclaré à l’AFP que des responsables de l’ONU avaient vu le groupe monter dans un avion à l’aéroport principal d’Ouganda, à Entebbe.

Le M23 est composé de combattants qui ont déserté de l’armée congolaise en avril 2012 à la suite d’une mutinerie.

Ils appartiennent pour la plupart au groupe ethnique tutsi, une minorité de l’est de la RD du Congo mais ayant des liens avec les dirigeants rwandais.

Plusieurs centaines d’entre eux ont fini par vivre dans un camp dirigé par l’Ouganda dans l’ouest du pays. Les 70 qui sont rentrés mardi ne sont pas les premiers à rentrer chez eux, avec un total de 316 qui ont été officiellement rapatriés.