Échos de campagne… – Par Adama GAYE

Je constate que le représentant du secrétaire général ONU que j’ai ici-même alerté, mis en garde, a rendu une visite à Idy (opposition) et que l’ambassade d’un grand pays du G7, ici aussi indexé, m’invite à un cocktail demain.
Cette communauté internationale n’est pas folle. On ne lui fera aucun cadeau, que ce soit noté chers amis Mohamed Chambas et Yayi Boni.
Les autres observateurs, surtout les fraudeurs, blanchisseurs d’élections, genre OPAD de Falilou Diallo, sont avertis. Tous les États et institutions partenaires ou profitards doivent le savoir: pas de couverture des magouilles de Macky Sall et de ses bandits alliés. Soyez sages et respectueux de la volonté du peuple sénégalais ou, en compagnie de ce pouvoir illégitime, nous vous ensevelirons, vos institutions avec, dans le plus profond des cimetières septiques. Magouilles, no!, Transparence, si !
2- Les migrants: selon Radio-Débandade, le camp du vaincu en puissance, Mickey, est sur le point de connaître la plus forte saignée d’une équipe électorale. Les votants ont compris: malgré les sucettes, genre DER ou Bourses familiales, la panique s’installe. Qui est fou pour se contenter des miettes pendant que lez Khalife Général Koulou Todjeman (Kgkt) et ses moukhadams pillent le pays. Cette prise de conscience démolit les espoirs du fraudeur.
Si forte est la panique que Macky est même menacé d’une crise cardiaque, les carottes sont cuites. Son projet de forcing pour passer au premier tour tourne au vinaigre. S’il force, on le tue. Ce sera la guerre. Ce n’est pas un pauvre type surgi des eaux du Sine qui va nous imposer sa criminelle volonté. Le concernant, les Sénégalais ont aperçu la lune: au dessus de la prison de Reubeuss. Son ramadan pluriannuel démarre. C’est le temps de la rase débandade: la peur est le nouveau nom de Macky Sall…
3- Forces de l’ordre et religieuses: ne faites rien qui vous fassent perdre le peu de respect que nous tentons de vous garder pour vous donner une ultime chance. Vous allier ou secourir Mickey est la voie de votre perte finale. Soyez peuple et derrière Dieu !
4- Wade. Il faut vraiment être naïf ou ne pas le connaître pour “niokhouko”. Plus on essaie de le coller en espérant le convaincre ou le corrompre plus on s’intoxique, la preuve hier par Sonko. Ce Wade que je connais depuis près de 45 ans est quelqu’un qu’il faut affronter ou aborder à fleurets mouchetés. Demandez au brillant professeur Serigne Diop, le seul à avoir connu Maître Wade aussi longtemps en dehors de Alioune Badara NIANG, Ousmane Ngom et moi-même.
Wade sait qui il respecte. Voire craint. Les jeunes politiciens doivent donc écouter les aînés au lieu de se croire sortis de la cuisse de Jupiter, capables de séduire seul par je-ne-sais-quoi un aussi futé politicard Wade…Mais bon, ils vont apprendre à la dure. Wade est un cactus!
De loin, me sachant, je lui parle. Cesse tes gamineries. L’heure est grave. Tes manœuvres ne passeront pas, ton fils a raté la chance d’être un leader en étant un dealer quand tu lui avais laissé les leviers de notre pays. Il ne nous dirigera pas.
Crois en Dieu et soutiens l’un des 4 candidats de l’opposition, notamment Idy ton héritier politique le plus légitime malgré ses faiblesses. Tu dois cette grandeur au pays qui se meurt sous la mal-gouvernance nulle et criminelle du sortant Macky…
Encore un effort, Maître, si ce que tu m’avais dit chez toi, à Versailles était vrai: tu t’es beaucoup trompé et tu n’as pas écouté les intellectuels.
Écoute la voix de la vérité, celle de l’honneur, de l’histoire.
Assez des Njomboreries ! Je te parle en vieil ami…