Fespaco: le plus grand festival du film d’Afrique fête ses 50 ans

Quelque 100 000 personnes devraient assister à 450 projections au cours de la semaine prochaine au festival du film Fespaco au Burkina Faso.
La sécurité est renforcée suite à une vague d’attaques de militants islamistes dans le pays.
Depuis le début de Fespaco, il y a 50 ans, aucune femme n’a jamais remporté le premier prix, l’étalon doré de Yennenga.
L’un des favoris de cette année est Rafiki de la Kényane Wanuri Kahiu, au sujet d’une affaire lesbienne.
Il a été temporairement interdit dans son pays mais présenté au festival de Cannes en France.
Desrances, un film de la réalisatrice burkinabé Apolline Traoré sur les violences post-électorales survenues en Côte d’Ivoire en 2010-2011, est un autre candidat de choix au prix annoncé samedi.