Idrissa, un choix rationnel ?

 

Idy est entrain de se positionner comme un homme politique mesuré et pondéré (sa promesse de ne plus critiquer Macky, son récent message pour des élections apaisées et la préservation à tout prix de la paix sociale….).
Je dois avouer que cette nouvelle posture de Idrissa me rassure. Je suis de ceux et de celles là qui croient que la page Macky (une gouvernance haineuse et méchante) devra être définitivement fermée.
Le président qui sera élu au soir du 24 février aura besoin de tous les fils de ce pays pour construire un Sénégal Uni, de Paix, de Justice mais aussi un Sénégal Tolérant, Généreux et Prospère.
Mon intime conviction est qu’aucun fils de ce pays ne mérite d’être jeté à la poubelle y compris les actuels tenants du pouvoir. Nous avons besoin de Moustapha Cissé LO, de Farba Ngom, de Mame Mbaye NIANG… Oui ! Je suis pour la réconciliation nationale. Et ensemble nous devrons veiller à ce que plus personne ne puisse se permettre certaines libertés dans ce pays.
Je ne suis pas un partisan de la justice pour l’exemple car comme le dit l’adage, « la justice pour l’exemple est toujours un mauvais exemple de justice ». Je crois au pardon, au dépassement tout en prenant toutes les dispositions utiles pour dire : « plus jamais ça ».
Je pense que les partisans de SONKO n’ont pas bien compris le discours de ce dernier sur le système. A mon avis, quand Sonko dit par exemple que « nous n’avons pas un problème d’homme mais de système » ses partisans n’ont pas besoin de désigner des hommes pour dire qu’ils sont le « système » sinon alors on a finalement donc un problème d’hommes. Loin de moi toute idée de déconstruire le discours de SONKO sur le système et les hommes… Seulement, je suis contre la stigmatisation… et c’est ce genre de discours qui nous mène vers l’exclusion… qui peut pousser certains sénégalais à croire qu’ils sont plus dignes ou plus honnêtes que d’autres.
Alors que comme je l’ai dit plus haut nous avons besoin d’un Sénégal UNI, d’un Sénégal dans lequel chaque sénégalais aura sa place, sa dignité préservée !
Et il me semble qu’Idrissa a bien compris cela en optant pour une campagne civilisée (pas de critique, appel pour la paix…) et en se positionnant comme un rassembleur. Il faut aussi avouer qu’Idrissa est très bien placé pour réussir cette mission de réconciliation nationale. En effet, il a usé et abusé de l’appareil d’Etat, il a aussi été victime de ce même appareil d’Etat. Et je pense très sincèrement qu’il a tiré toutes les leçons utiles de ses propres expériences, bonnes comme mauvaises. Je ne suis pas de ceux qui se font des illusions sur les hommes… Idrissa reste un humain avec ses innombrables défauts et petites qualités.
Tous n’ont pas certes le courage de Mitterrand qui avait eu à dire : « je ne me suis jamais présenté comme un modèle vertu »… J’ai personnellement peur des discours sur la vertu…
Nous n’avons pas besoin d’un président parfait et nous ne l’aurons jamais. Nous avons besoin d’un président normal pour reprendre Hollande, qui fera certainement des erreurs mais qui aura le courage de les corriger.
Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres, tout en encourageant les autres candidats de l’opposition et en faisant appel pour une campagne civilisée (surtout entre les différents candidats de l’opposition)…