La dynastie des Satiguis (1495 – 1778) : Par Ibra Ciré NDIAYE, Temporalités et mémoires collectives au Fouta – Toro, édition Harmattan

Les satiguis (Déniankés) ont fondé l’Etat peul du Fouta Toro après avoir vaincu le Djoloff. Insoumis face aux régimes théocratiques, ils disposaient de pôles de cavaleries où le harnachement des chevaux et l’équipement des cavaliers sont inscrits dans la mémoire des griots.
Pour consolider durablement le pouvoir, les descendants de Koli Tenghella Ba (fils de Banna Maaré Soundiata Soulé NDIAYE) ont noué des liens de mariage avec les descendants du Bourba Djoloff. Ce qui explique la présence des NDIAYE parmi les Satiguis et auxquels était adjoint le titre de noblesse wolof GARMI. Parmi les 27 Satiguis, on compte 5 de la lignée des BA et 22 de la lignée des NDIAYE. Malheureusement pour certains Almamis, la présence des NDIAYE du Djoloff au pouvoir du Fouta Toro était inadmissible. D’ailleurs l’Almamy Abdel Kader Kane, premier imam du Fouta voulu par Souleymane Baal, en fera un objectif de combat.

Liste des satiguis et durée de règne

1 – Koli Tenghella BA
2 – Labba Tenghella BA (4 ans)
3 – Yaladji Diadié BA
4 – Yéro Gido BA
5 – Bocar Tabakadi Diadié Garmi NDIAYE (23 ans)
6 – Ciré Tabakadi NDIAYE (30 ans)
7 – Guéladio Bambi NDIAYE (20 ans)
8 – Ciré Garmi NDIAYE (12 ans)
9 – Guéladio Tabara 1er NDIAYE (10 ans)
10 – Samba Laamou NDIAYE (2 ans)
11 – Yéro Diam Koli Tenghella BA (13 mois)
12 – Bocar Samba Laamou NDIAYE (1 an)
13 – NDIAYE Houlé (23 ans)
14 – Gata Coumba 1er NDIAYE (23 ans)
15 – Ciré Doulmi NDIAYE (30 ans)
16 – Gata Coumba II NDIAYE (45 jours)
17 – Guéladio Doulmi NDIAYE (20 ans)
18 – Guéladio Diégui NDIAYE (20 ans)
19 – Guéladio Tabara II NDIAYE (23 ans)
20 – Konko Boubou Moussa NDIAYE (10 ans)
21 – Samba Guéladio Diégui NDIAYE (10 ans)
22 – Soulé NDIAYE 1er (30 ans)
23 – Guéladio Gayssiri NDIAYE (10 ans)
24 – Ciré Garmi II NDIAYE (30 ans)
25 – Soulé NDIAYE II (12 ans)
26 – Soulé Boubou NDIAYE (10 ans)
27 – Boubacar Fatimata NDIAYE (1 an)

AmAdou BakHao Diaw Modou Ndiaye