LA STRATÉGIE PRÔNÉE PAR WADE, UN DANGER POUR L’OPPOSITION

Je viens d’écouter la déclaration de Wade, mais ce qu’il propose, en substance, est un net danger pour l’opposition, en vue d’un probable 2nd tour. Ne pas choisir de camp et continuer à théoriser un report ou une réorganisation des étapes précédentes du scrutin est trop risqué. Et quoi qu’il en soit, cela risquerait de limiter le taux de participation, dont les conséquences seront fatales à « l’opposition en jeu » dans ce scrutin.

Premièrement, si les militants du PDS (2ème force quand même du pays,avec 17% en 2017 bien qu’une partie soit avec Madické et l’autre, le camp de Pape Diop, avec Idy) boycottent, on va forcément se diriger vers une élection à un taux de participation faible (déjà, depuis quelques élections, il ne dépasse que de peu les 50%: 52% 1er tour 2012, 55 au 2nd en 2012, 37 Législatives 2012 et 54 Législatives 2017). Ce qui est un danger pour l’opposition qui, comme je ne cesse de le théoriser, a besoin d’un taux de participation d’au moins 60% pour nettement éloigner le candidat BBY de son potentiel électoral « maximal » (que je situe à 1.700.000 électeurs) et le faire basculer vers le 2nd tour (je leur donnerai très vite des conseils sur les territoires où il faut stratégiquement attaquer BBY en y menant une campagne de dingue: sotuma nak dé, damay dimbaly newi dole yi, lol);

Deuxièmement, si les militants du PDS veulent perturber le scrutin le 24 (en effet, l’action 2 de Wade, annoncée dans son discours et située le JOUR J, ne peut renvoyer qu’à cela), on risque d’avoir une élection très « militarisée », sous le prétexte du camp du pouvoir de la sécuriser vis-à-vis de probables perturbations. Et là encore, les pacifistes ou ceux qui ont peur des affrontements, resteront chez eux (effet dissuasif): Sénégalais da ragal torop alcati, surtout apparemment ils sont bien équipés par les marron-beige (lol). Ce qui engendrera forcément un taux de participation faible.

Compte tenu de tout ça, je vous suggère, chers Membres de l’Opposition, de demander avec déférence à Wade, qui prétend dans son discours vous aider, de laisser tomber tout son plan d’actions et de soutenir un candidat (si et seulement si son but est réellement, comme il dit, de faire partir le candidat sortant) ou de demander expressément à ses fidèles de participer massivement à l’élection, quitte à voter contre le camp qu’il dit combattre.

CNM