LA VENGEANCE DE LA « REALPOLITIK » !

C’était l’histoire d’un messie que Dieu avait envoye au peuple senegalais pourqu’il le libere d’un systeme tyrannique de 58 ans dont 40 ans de regne socialiste et 19 ans de regne liberal. Mais juste que le messie que tout le monde pensait qu’il pouvait venir a bout le systeme est aujourd’hui rattrappe par la « realpolitik » donc il est oblige non seulement de repreciser son discours,mais d’assouplir ses postures et aussi d’essayer de faire lien avec le socle organique du systeme. Et pour rassurer son public il dit en quintessence que les  » repentis » du systeme sont acceptables. Alors, par les « repentis » , l’on nouera des alliances et l’on peut debaucher en cas de victoire. Advint donc la  » repentance » !

Depasse par le terrain, esseule par son discours, il vient de se rendre compte qu’en politique , il faut de la strategie. Alors , il faut aller dans le calcul et aller au plus loin dans une alliance. Et à juste titre, il faut repreciser encore le mot systeme. Ainsi, il faut se garder de faire des confusions. Et pour se satisfaire, il dit :  » ha non, le systeme n’est pas dirige contre les hommes.. » Et dans son livre , il pointe des gens en disant que dans le systeme  » on trouve des echantillons representatifs de toutes les couches socio-professionnelles : hommes politiques, technocrates haut fonctionnaires, patron de presse et homme de media , affairistes de tous bords, religieux, lobbies d’Etat et prives etrangers… »

D’un bord ce sont les mechants qui profanent le Senegal depuis 58 ans, de l’autre les  » patriotes convaincus ». C’est ce meme Ousmane Sonko qui disait ceci : « Un projet comme le notre gene , il derange en ce qu’il attaque au systeme, indexe ses responsables. » Et parmi ses responsables d’aucun ne se situe aussi haut que Abdoulaye Wade si l’on suit sa logique. Mais peu importe , pour m’en sortir et me repositionner dans la course , il faudrait que je recentre mon discours et mes postures. Alors, il faut jouer dans la  » realpolitik ».

Tout le monde savait sauf Ousmane Sonko et ses partisans-disciples que ce truc de systeme est une connerie, mais c’etait la posture la plus simple pour s’adresser à des cas sociaux intellectuels. Mais le tour paradoxal de cette posture a au moins le merite de nous eclairer encore sur la nature de la politique et du regime que nous reserve Ousmane Sonko en cas de victoire. Ses partisans-disciples auront beau a dire que le candidat-gamin est toujours dans ses principes, en parlant de logique, en justifiant là ou cela, rien n »y fera, car l’opinion est deja avertie. Ousmane Sonko a toujours exhume les references de la vertu politique, alors peut-il faire groupe ou lien avec Abdoulaye Wade ? Wait and see,car la perfidie a encore de beaux jours devant elle sur le terrain politique !