Le Kenya « détruit les mâts de téléphonie mobile en Somalie »

Le gouvernement somalien a accusé l’armée kényane d’avoir détruit des antennes de téléphonie mobile dans le sud du pays, où des troupes kényanes sont déployées dans la lutte contre le groupe militant islamiste al-Shabab.

Il souhaite que l’Union africaine intervienne et enquête sur les attaques qui semblent avoir pour but d’empêcher les militants de communiquer.

Les autorités kényanes n’ont pas commenté l’allégation.

La société somalienne de télécommunication Hormuud a publié samedi une déclaration dans laquelle elle indique que 12 attaques de ce type ont eu lieu dans la région de Gedo, entraînant la déconnexion de 4 000 personnes.

Il est clair que le gouvernement somalien est furieux contre l’armée kényane.

Selon le ministre des Télécommunications, Abdi Anshur Hassan, « un ennemi » avait ouvertement attaqué l’économie somalienne sur le site Web de la chaîne publique.

C’est une surprise, car le gouvernement somalien et les troupes kényanes sont du même côté dans la lutte contre les djihadistes.

Au cours des dernières années, les combattants al-Shabab ont été chassés de la plupart des villes clés qu’ils avaient détenues, mais ils contrôlent toujours les zones rurales du sud.