Le Sénégal livré à l’impérialisme, Cheikh Anta DIOP doit se retourner dans sa tombe

Un blanc pour nous enseigner l’histoire sur notre chaîne de télévision nationale, un photographe français pris en charge[salaire, logement, nourriture, déplacements… tout le luxe d’une vie mondaine] par le contribuable sénégalais… l’envahissement de notre marché par les firmes françaises [Auchan, Carrefour, Total, Orange, Suez, Eiffage, Alstom, Peugeot…]. Cela s’étend jusqu’à la gestion par deux français de la flotte d’avions de fortune, acquis en France, qui sont certainement très en avance sur leurs DUP.

Déjà les deux premiers actes suffiront à se douter des promesses qu’il argue pour embobiner l’esprit naïf des sénégalais. 1 000 000 d’emplois pour les sénégalais, alors que pour se faire des photos et enseigner l’histoire à son peuple, il fait appel à l’expertise étrangère! Manque t-il un photographe de qualité et professionnel au Sénégal pour s’occuper de cette tâche? Combien d’historiens spécialistes de l’histoire de l’Afrique [égyptologues…] sortent agrégés chaque année de l’UCAD? Depuis sa création, ils sont des centaines! Pourquoi ne pas faire appel à eux, plutôt que de se subordonner aux enseignements nihilistes des africanistes?

Si pour réécrire l’histoire de notre continent, l’UNESCO s’était rapprochée de DIOP, c’était pour abattre toute la littérature de l’africanisme incarnée par des savants européens de mauvaise foi. Sur le terrain de la confrontation scientifique, DIOP avait affronté la communauté internationale au colloque de Caire donc pourquoi ces attaques contre notre souveraineté à tous les niveaux? Avec toute l’œuvre monumentale du dernier pharaon Cheikh Anta DIOP, aucune statistique logique ne pourrait justifier qu’un fait comme macky sall puisse s’accomplir là où le savant avait atterri avec son énorme bagage intellectuel pour lutter contre l’aliénation, la falsification de l’histoire et l’appropriation du patrimoine culturel des noirs par ceux là-même qui les ont sorti de l’histoire !

Les nègres sont mûrs à l’esclavage ! Et ceux du SÉNÉGAL sont les pires espèces psychologiquement modifiées par un fait de colonialisme. Nous n’avons pas fait fi des conclusions du colloque de Caire pour penser que ce monde est un lieu où le vivre-ensemble est un principe contrôlé par les autres. De la falsification de l’histoire qui a entraîné l’Afrique dans la gouffre du néantisme universel, les noirs en ont souffert de toutes les manières. Il a fallu que certains essayaient de rétablir la vérité au prix de leurs vies pour espérer un jour qu’une génération dirigée par Cheikh Anta DIOP puisse voir le jour. Loin de la hauteur des sacrifices de Diop, l’intelligentsia sénégalais a fait une fausse couche: macky charlie.

Maintenant au Sénégal vaut mieux fermer sa gueule et vivre le martyr dont macky nous fait subir, au lieu d’en parler et risquer de passer pour un ridicule et un ingrat aux yeux des collaborateurs et partisans à la politique politichienne de Djimbori ! Il y a tellement de scandales qui interpellent une conscience normale qu’on n’en compte plus. Jamais dans l’histoire coloniale du SÉNÉGAL, les intérêts français n’ont jamais été aussi satisfaits. Et j’ose croire que les sénégalais se sentent bien dans cet étourdissant jeu de cache-cache, rythmé de triche, qu’un régime démagogique, adepte de l’ethnicisme et adhérant au pro-occidentalisme, leurs fournit comme spectacle au moment que leurs droits sont bafoués, leur volonté muselée, leur misère porté au seuil critique… Le Sénégal est devenu un terrain de chasse propice à toutes sortes de prédations impérialistes!

Macky devant le tribunal de l’histoire.

Ousmane Samb