Le système et la nation LGBT: un complot Sodomo-Gomorrhien contre l’Humanité

Le terme « homosexualité » ne désigne pas la maladie sexuelle qui peut etre soignée, mais plutôt cette perversion organisée à l’échelle globale par des riches et des bandits qui exploitent les malades du sexe ainsi que la pauvreté intellectuelle, morale et sociale des individus et des peuples. En cela cette perversion organisée, érigée en nation globale, est exactement celle du peuple de Sodome et Gomorrhe (la communauté LGBT aujourd’hui!), celle de Satan, à laquelle Dieu a déclaré la guerre et intimé l’ordre à tout être humain saint d’esprit et croyant de combattre absolument. C’est de cette homosexualité organisée et imposée à l’humanité par un groupe de pervers exécrables qu’il s’agit lorsque nous parlons de cette chose que veulent défendre et propager au Sénégal des responsables publics et privés, des gens d’affaires, des artistes, des gens de médias, des entreprneurs du sexes, et des gens de la mode qui ne songent qu’à s’enrichir et se faire du prestige. Devrons-nous accepter qu’une minorité de pervers et d’opportunistes nous sacrifient ainsi que nos enfants pour leur courte vision du monde et leurs instincts épicuriens? Non!!!

Contrairement à ce qu’une certaine théorie fataliste de la globalisation irreversible et l’idéologie posthumaniste (fin de l’homme créé et règne de l’homme auto-inventé ou l’homme culturel) veulent faire croire, partout dans le monde il y a une majorité de personnes, hommes et femmes, qui ont compris et qui se battent contre cette perversion universelle, un complot funeste, contre l’humanité.

Si au Sénégal nos guides religieux musulmans, juifs et catholiques ne peuvent ou ne veulent rien faire c’est qu’ils ignorent les enjeux et les défis sociétaux les plus grands aujourd’hui ainsi que les menaces réels qu’ils charrient contre tout projet humain, matériel et spirituel. Leur entourage est souvent constitué de gens compromis, des espions et des influenceurs encagoulés, ou quelques personnes de bonne foi mais qui malheureusement sont souvent très peu au fait des réalités qui se trouvent cachées derrières les profondes mutations sociales et politiques locales et globales. Que personne ne s’y trompe, l’homosexualité organisée est un crime contre l’humanité!