Les attaques d’Al-Shabab montrent son pouvoir durable

Le fait qu’al-Shabab ait réussi à attaquer deux cibles étrangères en une journée prouve sa puissance durable, 13 ans après sa création.

Cela montre que c’est une force bien coordonnée, dotée d’un réseau de renseignement sophistiqué.

L’assaut de la base d’entraînement militaire américaine à l’aéroport de Baledogle va embarrasser les Américains, qui ont intensifié leurs attaques de drones sur al-Shabab depuis que Donald Trump est devenu président.

L’armée américaine est également active sur le terrain en Somalie. Elle forme un groupe d’élite de commandos somaliens connu sous le nom de The Shield et participe à des opérations spéciales, toujours entourées de secret.

Al-Shabab semble insensible à la multitude de forces déployées contre lui, allant de milliers de soldats de l’Union africaine à des forces spéciales occidentales et étrangères, en passant par une importante armée somalienne fracturée.

Al-Shabab fait bien plus que mettre en scène des attaques contre ses ennemis.

Il impose des amendes et des taxes, même dans les zones contrôlées par le gouvernement. Il fournit des services judiciaires efficaces mais brutaux, qui sont aussi populaires auprès de ceux qui vivent en dehors des zones qu’ils contrôlent.

Il s’agit essentiellement d’une force dirigeante, qui le restera probablement jusqu’à ce que le gouvernement somalien et ses alliés forment une alternative crédible et fonctionnelle.