L’heure du choix, un poids ? Pour ces élections, choisir le candidat que nous croyons le meilleur pour notre pays, n’est pas facile. Quel est d’ailleurs le choix qui n’est pas difficile dans la vie ? Choisir dans une compétition électorale, c’est prendre celui ou celle que nous espérons être à la hauteur de nos attentes. C’est aussi éliminer et surtout assumer….

Pour la présidence de notre pays, les candidats qui se sont présentés sont tous aussi méritants. C’est au vu de leurs parcours personnel, professionnel et politique qu’ils ont été désigné par leurs coalitions et ont passé l’étape du parrainage. C’est toute compétition électorale qui est ainsi faite. Il faut un vainqueur et un ou des perdants. Mais comme nous devons choisir alors faisons le avec responsabilité et lucidité….

Mon choix, en vertu de la loi, va au candidat de la coalition Idy2019. Ceci en foi de mes convictions. J’ai ainsi décidé de donner va voix à cette coalition pour ces élections. L’élection, c’est le moment où la loi donne à chaque citoyen une voix qui pèse le même poids. A commencer par la mienne…..

J’ai choisi le candidat de la coalition Idy2019 parce que croyant qu’il peut être à la hauteur de nos attentes, au vu de son parcours et passé politique et surtout de sa capacité à rassembler autour de lui, autant de forces vives de la nation. Il n’est pas le meilleur des cinq candidats, mais il est selon moi le mieux d’entre eux.

Donc dimanche, allons voter sereinement comme nous l’avons toujours fait. Les dimanches au Sénégal, ce n’est pas un jour de mariage, ou de fête comme à Bamako. Mais c’est généralement comme le dimanche prochain un jour de combat dans l’arène …….politique. Comme dans chaque veille de combat, le discours musclé fait d’invectives et de proclamations d’intention est de rigueur dans chaque état-major. On se promet des coups de poings et autres chaudes empoignades. C’est souvent le signe d’une confiance excessive ou d’une peur expressive….

Pour ces élections, chaque camp a essayé de faire peur à l’autre et s’est battu véhément qui pour mériter sa victoire, qui pour amortir sa défaite. Le lundi, chacun va se réveiller le cœur léger.Certains avec la fierté du vainqueur, d’autres avec l’amertume de la défaite. Tout en sachant que l’un a mérité sa victoire et que l’autre n’a pas démérité. J’aime le sport dans ce sens qu’il apprend l’humilité dans la victoire et la dignité dans la défaite. Ce qui fait la beauté d’une victoire, c’est la qualité de l’adversaire….

Au lendemain de ces élections, nous allons tous nous réveiller dans le même pays, dans la même ville et même souvent dans la même maison. C’est le moment où nous nous se rendons compte que personne n’a gagné, ni perdu. Le vrai vainqueur, c’est LE SENEGAL……

Le lundi, alors chers citoyens, soyons tous au travail ! Ce pays ne sera que ce que nous en faisons et ce que nous allons en faire tout en respectant le point de vue de chacun….

QUE LE MEILLEUR GAGNE……