Me Abdoulaye WADE est toujours d’attaque

L’ancien président se dit toujours disposé à empêcher la tenue du scrutin du 24 février prochain.
De retour au Sénégal, ce jeudi, il s’est payé une « marche bleue » drainant du monde de l’aéroport international Blaise DIAGNE à la permanence de son parti. Prenant la parole au siège du PDS, Me WADE a fait le procès du régime et trouve que l’issue de l’élection est déjà connue d’avance.
Etayant sa thèse, le leader du Parti démocratique sénégalais (PDS) estime que Macky SALL a deux fichiers électoraux et ne montre aux opposants que l’un d’eux. Selon lui, celui que le régime n’a pas rendu public comporte plus de 317 mille électeurs de plus que l’autre. En outre, explique l’ancien président de la République, la carte électorale est inconnue des opposants et beaucoup d’électeurs ne peuvent pas situer leur lieu de vote. Il s’y ajoute, déclare-t-il, que plus d’un million de cartes d’électeur, qui appartiendraient aux jeunes qui ne devraient pas voter pour Macky SALL, sont retenues au ministre de l’Intérieur. Et pour boucler la boucle, Me WADE ajoute que le régime a déjà ses résultats.
Comme il l’avait annoncé dernièrement, Me Abdoulaye WADE indique qu’il faut pousser le régime de Macky SALL à remettre la présidentielle afin des créer les conditions d’un scrutin démocratique.