Nomination de Diagne Fada : Les attentes des syndicalistes de la Sonacos

Le syndicat des travailleurs de la Sonacos accueille son nouveau patron avec une liste de doléances. Et dit attendre beaucoup de la nomination de l’ancien ministre de la Santé sous Wade, Modou Diagne Fada.

Pour eux, ce à quoi ce edrner doit s’atteler, c’est de trouver des financements pour l’acquisition de logistique car la société, aujourd’hui, est plus que malade. Ils disent aussi espérer que Diagne Fada va travailler avec le personnel expérimenté trouvé sur place.

Pour le secrétaire général du syndicat, Samuel Ndour, « avec les objectifs que s’est fixés le président de la République pour son quinquennat, nous pensons qu’il a fait un choix rigoureux pour mettre quelqu’un à la tête de la Sonacos et aussi au niveau de toutes les sociétés nationales; si les directeurs composent avec les gens qu’ils trouvent sur place pour réussir leur mission. Comme lui (Modou Diagne Fada) est politicien, nous pensons qu’il a été muni avec le secours des anciens de la Sonacos. S’il compose bien avec eux, il va devoir bien réussir sa mission ».

Ainsi, les syndicalistes de la Sonacos n’ont pas perdu du temps pour dresser une liste de leurs attende vis-à-vis de leur nouveau Dg. Le secrétaire général dudit syndicat laisse entendre que la société est dans une situation difficile.

« Aujourd’hui, si on devait faire l’état des lieux de la Sonacos, ce serait une société qui est en état de délabrement. Nos usines, les outils, ont duré. Depuis 10 ans, il n’y pas d’investissements dans la société, donc c’est ce qui fait que aujourd’hui, le travail est vraiment handicapé par ce manque d’ateliers en norme et la logistique. Je pense que s’il est mis sur place, la première décision à prendre, c’est de lui donner les fonds d’investissement parce que la Sonacos a en vraiment besoin. C’est une société qui est en difficulté », déclare Samuel Ndour, au micro de Zik Fm.