Oui, nous sommes « antifrançais » dans vos chimères !

Je me suis ni « anti-France » (contre la souveraineté de l’état français) ni « antifrançais » » (contre le peuple français)

Je clame haut et fort être radicalement et totalement opposé à la politique de tout gouvernement français ainsi qu’à tout citoyen français ou sénégalais qui pense que notre peuple n’a pas le droit de s’autodéterminer, à travers ses institutions, et de prendre en charge son existence et son avenir, en possédant, avant quiconque et pour lui seul son sol, son sous-sol et le fruit de son labeur!

Le peuple sénégalais n’a rien contre le peuple français et leurs concitoyens binationaux qui se comptent par millions maintenant.

La tentative funeste et défaitiste d’intimider ou de diviser, aveu d’impuissance politique du Président Macron devant ses satrapes africains, présents ou absents à son simulacre de sommet-recueillement, signe évident de disparition de la « France colonialiste » en Afrique, ne passera pas.

Cette classe politique franco-africaine qui ment et abuse les peuples africains et français, c’est contre elle que français « précarisés » grogne et africains « radicalisés » (nous l’assumons) se dressent et continueront de se dresser.

Empêchez-nous de penser et de sentir, vous aurez réussi ce que ni les anges, ni les prophètes, ni même Lucifer, n’ont réussi à faire.

La dynamique qui vous enterre petit à petit, ce ne sont pas vos armées de jihadistes et votre ingénierie apocalyptique du désert et de la savane qui l’arrêteront.

L’Afrique se défait du colonialisme pour toujours; personne ne peut l’empêcher! Continuez de vous prendre des futés, la chute sera brutale et rapide.

Quand le monde était, personne, encore moins vous, n’était là pour donner son aval ou y apporter le moindre concours. Et personne, encore moins vous, ne sera là pour lui donner une consigne quelconque s’il devait prendre un de ses tournants qu’il serait amené à prendre. Il faut être situé hors de l’Histoire pour s’entêter à penser qu’on peut arrêter la marche de l’Histoire. L’Afrique se défait de la France colonialiste et de l’Afrique colonisée, en France et en Afrique à la fois. Et ce sera pour de bon !

Oui, nous sommes proafricains, donc antifrançais tant qu’il en coûte; comme la France colonialiste est profrançaise, du moins c’est ce qu’elle prétend, en étant viscéralement anti-africaine.

Assumons notre position antifrançaise si c’est elle qui nous libère! Moi, je l’assume sans réserve!

Aboubakr Tandia