OUSMANE SONKO : UN SEUL CONSEIL, VIGILANCE AVEC WADE !

Ousmane Sonko, par un concours de circonstances inattendu et un pur hasard, s’est retrouvé entre Wade et Macky Sall dans leur bras de fer.
Wade mène une opération de rapport de force avec son ancien Premier Ministre et ancien Directeur de campagne et Ousmane Sonko est une arme qu’il compte utiliser dans ce bras de fer pour faire pencher le rapport de force en sa faveur.

Il est important que Sonko soit très vigilant avec Wade pour diverses raisons :

– wade est un adepte des revirements spectaculaires de dernière minute si ses intérêts sont en jeu
– Wade n’a qu’une boussole pour s’orienter dans la jungle politique à savoir ses intérêts et ceux de son fils.
– Tous ceux que Wade a poignardés il les a encensés et caressés la veille du coup fatal
– La philosophie de Wade c’est que la politique se résume à un rapport de force qui se nourrit de ruses, de tactiques et d’intrigues dans lesquelles il n’y a nulle place pour les sentiments, du Machiavel authentique.
– Wade et Macky Sall se connaissent très bien comme larrons en foire et il appartient à Sonko de faire preuve de génie pour être le troisième larron qui rafle le jackpot dans ce « Mortal Kombat » entre eux.

Et si tous ces actes que pose wade n’étaient que du cinéma et un cirque savamment mis en scène dont la seule finalité n’est qu’un appel du pied à Macky Sall ?
C’est une hypothèse qu’il faut envisager sérieusement.
Mais pourquoi Wade ferait-il un appel du pied à Macky ?
Pour une raison simple : souvenons-nous des péripéties de l’extraction de prison et de l’exil du fils de wade.
Une rocambolesque opération nébuleuse au parfum de deal qui sentait à mille lieux.

Ce qui est constant c’est qu’ils se sont entendus sur des termes précis d’un accord pour sortir le fils de prison et le tenir loin à l’écart au Qatar.

Manifestement Wade après avoir obtenu la libération de son fils a voulu fouler du pied les termes de leur accord et Macky Sall refuse de se laisser faire exactement comme il avait catégoriquement refusé de démissionner de son poste de Président de l’Assemblée Nationale lorsque Wade le lui avait demandé.
Ils ont l’habitude de mener des bras de fer et ils se connaissent.

Dès lors on comprend aisément pourquoi wade dit toujours « Macky sall khamou ma bane façon Nite leu dafa degueur bop».

La stratégie de Wade consiste à imposer à Macky Sall un rapport de force pour le faire plier sur les termes de leur accord qu’il n’entend plus respecter.

La réforme du code électoral qui a introduit la disposition « non électeur non éligible » qui a permis de disqualifier Karim wade constitue un cheveu dans la soupe de wade qu’il lui faut impérativement extraire.
Dans cette opération Ousmane Sonko est une carte à jouer entre ses mains.

En attendant Wade cherche à continuer d’occuper le devant de la scène c’est pourquoi il fait durer le suspense en faisant dans le clair-obscur (il n’affirme pas concrètement son soutien à Sonko) déclarant qu’il va rencontrer les autres candidats, une façon de gagner du temps et d’espérer une réaction du côté de Macky Sall entre-temps.

Il mène son jeu favori, entretenir le suspense, comme s’il était nostalgique de ses célèbres consultations lors de ses innombrables remaniements ministériels du temps de sa gloire.

C’est dans ce jeu de dupes que Sonko devra montrer toute son intelligence et sa perspicacité pour être le troisième larron comme je l’ai dit tantôt.

Il faut tout de même reconnaître que Wade est un véritable Sphinx politique : il n’est pas candidat, son fils n’est pas candidat, son parti n’a pas de candidat dans ces élections et il se retrouve dans la position où il ravit la vedette aux candidats et tous les regards sont braqués sur lui c’est tout simplement hallucinant.

La suite va reposer sur les hypothèses suivantes :
– wade qui ne ferme jamais les portes (elles sont toujours entrebâillées) a entrouvert une porte de négociations pour Macky Sall et « tue le temps » avec ces fausses consultations des autres candidats pour lui laisser une marge de réflexion

– Soit Macky Sall répond à son appel du pied et alors Wade fera un de ces revirements spectaculaires comme lui seul sait les faire (son célèbre Wax waxete est encore dans les mémoires);
cette hypothèse est à envisager seulement lorsque Macky Sall aura la certitude qu’une éventuelle victoire est compromise et puisqu’il est obsédé par son second mandat il acceptera de faire des concessions à Wade et un autre deal sera signé entre eux.
Dans ce cas de figure c’est Ousmane Sonko qui risque d’y laisser des plumes.

– Soit Macky Sall l’ignore royalement et alors Wade dira tant pis et mettra à la disposition de Sonko tout son arsenal de guerre pour porter l’estocade finale à Macky dans un ultime baroud d’honneur.

En matière d’analyse politique Wade est passionnant c’est une vraie mine d’or pour quiconque veut triturer ses méninges.

Sonko attention attention vigilance vigilance !
À bon entendeur…..

Mouhammadou Mansour Diouf