Pétrole et gaz : « Comment Aliou Sall est entré à Petro-Tim »

Au départ Macky Sall « était un peu sceptique ». À l’arrivée, il a accepté que son frère, Aliou Sall, intègre Petro-Tim, qui venait d’obtenir, du régime de Wade, un contrat de recherche d’hydrocarbures et devait, par conséquent, ouvrir un bureau à Dakar. C’était en 2012. Année de la deuxième alternance.

La révélation est de Djibril Amadou Kanouté, ancien cadre de Petrosen et à l’époque, employé de Timis Corporation.

« Aliou Sall, un haut fonctionnaire avec rang de ministre conseiller, avait décidé de rentrer de Chine (il y travaillait à l’ambassade du Sénégal, Ndlr). (…) Quand cette opportunité s’est présentée, nous (lui) avons (demandé) de la saisir et de rester dans le privé pour ne pas tomber dans la situation que nous avions connue avec l’ancien régime », renseigne Kanouté dans un entretien accordé à L’Observateur.

Ce dernier ajoute : « (Aliou Sall) en a fait part à son frère, qui était un peu sceptique. Le Président Macky Sall m’a reçu et m’a demandé mon avis. Je lui ai dit : ‘Pourquoi pas, c’est une opportunité’. »

Voilà comment le maire de Guédiawaye, directeur de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) est devenu le collaborateur de Frank Timis et acteur majeur du secteur des hydrocarbures au Sénégal.