« Quatre morts » dans l’attaque de catholiques du Burkina Faso

Des hommes armés ont tué quatre catholiques et incendié une statue de la Vierge Marie lors d’une attaque contre une procession religieuse dans le nord du Burkina Faso, ont annoncé des responsables de l’église.

L’attaque dans la ville de Ouahigouya a eu lieu lundi, un jour après la mort d’un prêtre catholique et de cinq paroissiens dans la ville de Dablo, également située dans le nord du Burkina Faso, ont ajouté les responsables.

Des fidèles se déplaçaient à travers Ouahigouya quand « un groupe de terroristes a intercepté le cortège, tuant quatre fidèles et brûlant la statue », a déclaré un porte-parole de la cathédrale de Ouagadougou cité par l’agence de presse AFP.

Dans une allocution aux évêques mardi dans la capitale burkinabé, Paul Ouedraogo a déclaré qu’un prêtre du Niger voisin avait également été blessé par balle lors d’une attaque lundi.

« Tout cela indique que notre région d’Afrique de l’Ouest est fortement troublée », a-t-il déclaré, a rapporté l’agence de presse Reuters.