Tanoor Le Sexe Fort : devoir de Compassion et reconnaissance à l’égard de la femme

Un récit sensible, un témoignage authentique et universel sur la situation des femmes au sein de la famille traditionnelle sénégalaise où les hommes sont souvent victimes, parfois héros, mais les femmes, elles, ne connaissent que larmes, souffrance et chagrin sans la moindre reconnaissance.

Ce soir, dans le village de Njolfagnik, les jeunes se réunissent autour du feu, lieu de transmission du savoir traditionnel où Maam  Njaasé narre des contes et des histoires. Maam Njaasé est un griot, un faiseur de connaissance. Il est doué d’une mémoire extraordinaire et est le gardien de la tradition et son propagateur. Maam Njaasé transmet aux jeunes l’histoire de Tanoor et de son épouse Tening. 

Tout le village connaît l’illustre vendeur de warga (thé) du Géew (Place publique) qui vit au jour le jour. Il n’a pas de but précis dans la vie, ne planifie pas son avenir, se contente de la misère en se disant que le destin s’est acharné sur lui et que sa femme Tening l’empêche d’épargner. Un jour en sortant de sa maison pour se rendre au Géew, Tening lui rappelle qu’il oublie de lui laisser de quoi assurer les dépenses quotidiennes du foyer et que cela fait plus de trois jours qu’il manque à ce devoir. Se sentant asticoté, Tanoor sort rapidement deux billets de 100 frs de sa poche. Il lui donne l’un et au moment de remettre l’autre billet dans sa poche, Tening le supplie de lui donner les 200 frs. Tanoor profite de l’occasion pour reprocher à sa femme un manque de compassion à son égard. Il lui fait directement savoir qu’elle est insensible à ses souffrances. Cela met Tening dans un état de chagrin bien qu’elle essaye de ne le dévoiler. Sur son chemin, Tanoor s’accroupit un moment pour se lamenter et prier Dieu que son épouse soit consciente de ce qu’il endure. Au même moment, Tening effectue, elle  aussi, la même prière. Les deux prières sont immédiatement exaucées, par conséquent, les rôles s’inversent. Tening devient ainsi l’époux et s’en va tranquillement au Géew où elle retrouve les amis et compagnons de Tanoor à savoir Maysa, Makoddu et Sanoor. Elle y déclame des bakk, joue au yooté et participe aux interminables discussions. Tandis que Tanoor essaye d’assurer les nombreuses tâches ménagères. Il nettoie la maison, cherche du bois de chauffage, puise de l’eau, prépare à manger, pile du mil, fait la lessive. Au bout de deux jours de dur labeur, Tanoor ne tient plus. Il remercie son Seigneur, le prie de lui rendre son statut de chef de la maison en lui promettant de donner plus d’amour et de compassion à Tening. Dieu accepte sa prière mais lui dit de patienter encore neuf mois parce qu’il est tombé enceinte.

GENERIQUE

Titre : Tanoor, le Sexe fort

Production : Roomnart

Scénario : Babacar Ndiaye Korjo

Musique : Seydina Insa Wade

Photographie : Papa Baba Diome

Genre : comédie, fiction

Durée : 15 minutes

Pays :  Sénégal

Langue : wolof

Dates de sortie : 25 Janvier 2020