Touba-Mbacké sanctionne Macky, mais Serigne Touba agrée ses vœux et le Peuple le plébiscite

En tant qu’analyste politique doublé d’un vécu politique et social dans ce pays, je n’ai jamais douté une seule fois, même à des moments ou l’adversité politique avait atteint son paroxysme, du plébiscite du Président Macky Sall par les Sénégalais raisonnables, entiers et véridiques, qui fort heureusement restent encore plus nombreux. L’issue de ces Elections importantes et cruciales pour le futur de notre pays

a été au cœur de quatre de mes articles publiés dans la presse dont l’un, « Elections présidentielles de 2019 : le danger est aux portes de la cité, la gouvernance d’un pays n’est pas une Affaire de néophytes » ( Dakartimes, Quotidien), alertait sur les risques, l’autre « Raisons ou Raisins pour plébisciter Le Président Macky sall »-(voir site Kéwoulo) , le troisème « les Sénégalais marcheraient-ils têtes renversées si Macky Sall n’était pas plébiscité ? » et le quatrième, « un gyrophare pour un choix utile » ( Libération, je fondais mes analyses sur des aspects objectifs réels (le bilan matériel et immatériel), ensuite sur son amour, son dévouement et son engagement quotidien au service de son pays, encadré par une volonté inébranlable de le sortir de l’archaisme et le hisser sur les cimes de la modernité, en fin l’attention bienveillante sur les couches sociales les plus défavorisées. En outre, il y avait une autre source de conviction de sa réélection, que je n’ai jamais partagé, personnelle et subjective certes car liée à la Foi et qui m’interdit de croire une seule seconde, que tous les Représentants des figures religieuses et emblématiques de ce pays aient pu manqué d’inspiration et de connectivité avec leur source spirituelle dans l’appréciation positive quasi unanime de l’attention particulière, bienveillante dont leurs cités respectives ont fait l’objet.

Dans ce cadre j’ étais convaincu que si toutes ses actions étaient bénies, rien ne résisterait à ses ambitions

C’est pourquoi au résujtat, tout en rendant grâce à Dieu qui a su inspirer les actions lumineuses du Président Macky Sall en direction de toutes nos cités religieuses qui restent nos abreuvoirs spirituels, actions qui lui ont valu prières et encouragements des gardiens de ces temples, plutôt que de ruminer une sanction à relents politiciens, il faut après proclamation des résultats officiels, établir un calendrier de visites de reconnaissance et de remerciements aux différents Khalife Généraux qui par leurs prières , leurs recommandations, ont été des apôtres de la Paix et des régulateurs efficaces face à des entreprises sordides, en cours de déstabilisation du pays. Donc loin de se plaindre du score de Touba, nous devons tous saluer, l’exégèse et la sagesse du Khalife général de Mourides, serigne Mountakha MBacké (que le tout puissant le garde longtemps parmi nous), qui comprenant la complexité de sa responsabilité, de son lourd héritage, a eu la clairvoyance et l’habileté d’user d’un langage codé que beaucoup de disciples n’ont pas voulu décrypter et qui à mon avis parle plus qu’un Ndigueul : « Nous avons vu et apprécions ce que vous avez fait pour Touba l a sainte, la rétribution appartient à Serigne Touba, aussi nous vous recommandons à Serigne Touba et en quittant cette séance, vas te recueillir devant son mausolée »

Monsieur le Président vous avez suivi ce qu’il vous a dit et vous vous êtes confié dans la plus grande discrétion à Bamba, Bamba vous a entendu au regard des chiffres sortis des urnes, c’est cela l’essentiel. Je reste convaincu que quelque soit le nombre des coalisés contre vous, même s’il fallait N tours, ils vont fondre comme neige. IL reste que nous disciples devrions nous remettre en cause pour ne pas faire le mélange de genre quand cela nous arrange seulement, la demi-mesure ne saurait prospérer dans la Foi. Un grand merci, au Khalife de Bamba, toute notre Révérence, reconnaissance et gratitude pour avoir connecté notre candidat au Saint homme. Nous savons lire entre les mots.

Walmaak Ndiaye