UNE RECETTE DU FORUM CIVIL POUR SORTIR LE SENEGAL DE LA ZONE ROUGE

Le coordonnateur général, Birahime Seck et son équipe ont proposé une recette pour sortir le Sénégal de ce gouffre et le hisser au niveau des pays comme le Rwanda et le Cap-Vert, qui ont respectivement un score de 56 et 57.

Le Forum Civil ne s’est pas limité à relever l’ampleur de la corruption au Sénégal.

Après son constat alarmant sur le niveau élevé de la corruption au Sénégal, le Forum Civil a formulé des recommandations pour sortir le pays de la zone rouge. A cet effet, le coordonnateur général du Forum Civil recommande la réforme et le maintien de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (Crei) en la rendant conforme aux standards internationaux. Il demande à l’Inspection générale d’Etat (IGE), à la Cour des Comptes, à l’OFNAC et à l’ARMP, de publier leurs rapports d’audit et de reddition des comptes qu’ils doivent aux populations, conformément à la loi. Birahime Seck revient à la charge et invite encore le procureur de la République à s’autosaisir sur l’affaire des 94 milliards FCFA opposant Ousmane Sonko et Mamour Diallo.

Le Forum Civil propose la mise en place d’un cadre de concertation pour définir un Plan de Progression Efficace (PPE) de trois (3) ans, pour porter le score du Sénégal au niveau des pays comme le Rwanda, la Namibie ou l’Ile Maurice. Ce plan, selon M. Seck, doit être négocié entre l’exécutif, le parlement, la justice, l’OFNAC, le secteur privé, la société civile etles médias. Dans le même sillage, le Forum Civil demande à l’Assemblée nationale, qui s’active ces temps-ci pour la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94 milliards, d’aller jusqu’au bout de sa logique en créant d’autres commissions pour élucider la lanterne des Sénégalais sur plusieurs dossiers.

Ainsi le président Moustapha Niass est invité à mettre en place une commission d’enquête sur les financements et la réalisation des Autoroutes : Thies-Touba, Dakar-Diamniadio, le Pôle Industriel de Diamniadio, la réfection du Building Administratif, l’Autoroute Mbour-Kaolack, l’avance de démarrage de l’autoroute Fatick Kaolack, la Cité de l’Émergence, le Centre International de Diamniadio, l’UNIDAK2 de Diamniadio, l’attribution du Port de Bargny. Birahime Seck souhaite aussi une enquête des députés sur les concessions de NECOTRANS, ainsi que les listes des «grands producteurs» bénéficiaires des différents mécanismes de subvention sur les intrants (engrais, semences matériels agricoles), normalement destinés à améliorer de façon significative la production agricole du pays, sans oublier les 380 milliards de FCFA consentis et investis dans l’acquisition d’équipements, de matériels agricoles, de semences et de fertilisants.

AUDIT EXHAUSTIF SUR LES RESERVES ET LE FONCIER DE L’IPRES ET DE LA CSS

Par ailleurs, le Forum Civil exhorte le gouvernement à procéder à un audit exhaustif sur les réserves financières etle patrimoine foncier des institutions de protection sociale comme l’Institut de Prévoyance Retraite (IPRES) et la Caisse de Sécurité Sociale (CSS), ainsi que toutes les transactions immobilières réalisées par la Caisse deDépôts et Consignations et par l’ARTP, notamment celle de la construction du siège de l’organe de Régulation des Télécommunications et des postes.